Eglise du village d'Orgueil - 82

Skip Navigation Links
Skip Navigation Links

 

L’église d’Orgueil

L’église d’Orgueil se détache sur le paysage, on en voit le clocher de très loin.

Cette église est la troisième du village, la première était sur le bord du Tarn, la deuxième était située dans l’actuel cimetière et l’existante est sortie de terre en 1876 quand le village s'est rapproché du nouvel axe de communication : la route nationale.

Cette église est de style néo-gothique et c’est l’architecte Dutour qui en fit les plans.

Le plan cadastral Napoléonien (1830 à 1931) indique les deux dernières églises (cliquez ICI pour visualiser le plan cadastral - il s'agit d'un fichier PDF de 722KO - Sous Acrobat Reader faites une rotation horaire pour visualiser le plan dans le bon sens).

Chronologie

Vers 1856 le Conseil Municipal prend acte de restaurer l’église qui était implantée dans l’actuel cimetière.
Vers 1860 le Conseil Municipal lance une étude pour une nouvelle église.

13 janvier 1875, le Conseil Municipal décide de construire la nouvelle église dans le jardin communal plus une partie, « le chœur », sur un terrain à acheter au sieur GUIRGUY Guillaume.

30 mars 1875, le Conseil Municipal approuve les plans initiaux de la nouvelle église.

3 décembre 1875, le Conseil Municipal approuve les plans modifiés.

24 avril 1876, ouverture des travaux de construction.

25 mai 1876, décision de construire une deuxième chapelle (côté ancienne maison Nègre actuellement).

1880, délibération du Conseil Municipal qui approuve le plan de la flèche du clocher.

1880 pour la 1ère fois, la communion solennelle est célébrée dans l’église, la grande porte n’est pas encore posée.

25 septembre 1906, contrat de jouissance gratuite de l’église demandé au Conseil Municipal par le Curé de l’époque.

L’église, cœur de la paroisse, fut d’abord dédiée à Saint Thomas, puis à Saint Jean et Saint Paul, à Saint-Cyr et à Sainte Juliette.
L’église actuelle est placée sous le vocable de Saint Ferréol, soldat et martyr. (Pour découvrir qui était Saint-Ferréol et pourquoi son culte est vivace aux alentours de Montauban visitez ce site internet).
Saint-Ferréol est représenté sur le vitrail central de l'abside (clic ICI pour voir une photo du vitrail)

L’édifice comprend une abside à 5 pans et une nef de quatre travées entourée de deux petites chapelles.

Le clocher construit sur la façade est une tour octogonale reposant sur une base carrée coiffée d’une flèche maçonnée. Il mesure 32 mètres de haut.
La réfection du clocher a été effectuée en 1996, le paratonnerre a été posé lors des travaux.
Pour le passage à l'an 2000, le clocher a été illuminé. Visible à des kilomètres à la ronde le jour, il est maintenant aussi visible la nuit!

Le portail a voussure est plus soigné que le reste de l’église. Mais peut on en vouloir aux bâtisseurs eux qui décidèrent de construire cet édifice alors que les caisses de la commune étaient vides, cela explique le faible prix de revient de l’ensemble: 31.300 Francs de l’époque.

La paroisse n’a plus de curé résident depuis 1952. Monsieur le Curé de Reyniès est le curé de la paroisse d’Orgueil, la paroisse fait partie du secteur paroissial Sainte-Anne qui regroupe les paroisses de Belmontet, Bressols, Brial, Corbarieu, Labastide Saint Pierre, Nohic, Orgueil, Reyniès, Saint-Caprais, Varennes, Verlhac Tescou et Villebrumier.

L'intérieur de l'église est tout simple et appelle au recueillement. On peut cependant admirer le chemin de croix, 14 scènes sculptées (pour visiter en image ce chemin de croix cliquez ICI),  une copie du tableau Le Christ couronné d'épines de Titien (Tableau accroché au fond de l'église, ce tableau est un don de l'État fait en 1881) et les vitraux.

Le choeur a été totalement rénové en 2012 par la municipalité aidée financièrement par la paroisse.

En 2014 les vitraux du choeur ont été démontés et restaurés. A l'occasion de cette restauration, un vitrail a été entièrement fabriqué pour remplacer un des vitraux du choeur détruit il y a longtemps, il a été fabriqué avec soin en prenant modèle sur les couleurs et les formes des autres vitraux du choeur, il représente Sainte-Julitte et Saint-Cyr-de-Tarse (cliquez ICI pour voir une photo du vitrail et ICI pour voir un album photos des vitraux). Les vitraux du choeur ont retrouvé leurs places le 22 octobre 2014.

Les vitraux de la nef et des chapelles ont ensuite été démontés et restaurés, ils ont retrouvé leurs places en mars 2015.

Les vitraux de l'église avaient été réalisés par J. GIBERT à Montauban. C'est l'atelier Bernard FOURNIER qui a restauré et recomposé les vitraux en 2014 et 2015.

 

Vous vous installez à Orgueil ? Consultez la page Nouvel Habitant

La météo locale

Un plan du village

Venir à Orgueil ? Consultez Google Maps


pour contacter le webmestre
 

Infos légales